Vous est-il déjà arrivé de ne pas savoir comment formuler une idée ou structurer un texte? Probablement que vous avez cherché dans un livre ou sur internet des idées pour vous inspirer. Sachez que cela arrive et que c'est totalement normal.

Vous aimeriez gagner du temps en optimisant vos méthodes de rédaction? Tout le monde souhaiterait écrire plus rapidement, pondre du contenu pertinent ou simplement réussir à mettre ses idées à l'écrit.

D'ailleurs, être rédacteur pour un support "papier" est très semblable à un rédacteur qui rédige pour le web. Les seuls aspects qui différencient ces modes de rédaction sont :

  • l'optimisation pour les moteurs de recherche qui doit être fait avant de publier l'article;
  • la méthode de publication;
  • les moyens utilisés pour attirer les lecteurs.

Et comme c'est le cas pour tous les métiers, vous devez prendre en compte le côté technique ainsi que le côté pratique de votre travail afin d'être aussi bon que les meilleurs rédacteurs de ce monde. Dites vous que ces personnes ne sont pas nées avec ce talent inouï...Ils pratiquent ce qu'on appelle l'amélioration continue. Découvrez donc les trucs quotidiens que les bons rédacteurs font chaque jour!

 1. Ils écrivent tous les jours sur divers sujets

Afin de devenir l'expert de son domaine, la pratique quotidienne devient un incontournable. Vous n'êtes cependant pas obligé d'écrire sur un sujet touchant à votre champ d'expertise. Rien ne vous empêche d'écrire uniquement pour le plaisir ou encore de tenir un blogue personnel. 

« En théorie, la théorie et la pratique sont les mêmes.

En pratique, ce n'est pas le cas. »

La rédaction est un peu comme suivre un entraînement pour retrouver la forme. Le but étant d'être et de se sentir en meilleure condition. Vous commencez un peu chaque jour à faire votre jogging et pourrez augmenter le rythme par la suite.

Normalement, vous devriez atteindre un niveau supérieur après plusieurs séances de pratique. De plus, pour réussir vous devez respecter trois règles : pratiquer avec constance, faire preuve de persévérance et avoir du plaisir

2. Ils utilisent leur meilleur ami : Google

En fait, Google devrait être votre ami dans toutes les situations de votre vie. Que vous soyez à la maison, au travail ou à l'école, il y a de fortes chances que la réponse à votre question s'y retrouve.

Bien que vous pouvez toujours poser vos questions à vos amis sur Facebook, il est fort à parier que leurs réponses proviendront aussi d'un quelconque moteur de recherche. 

Outre cela, les bons rédacteurs web font deux choses. Premièrement, si le sujet à écrire est très difficile, ils feront appel aux SMEs (Subject Matter Experts) d'une entreprise. Ceux-ci travaillent généralement dans le domaine et peuvent fournir des pistes d'information très intéressantes. Deuxièmement, ils prennent les cinq résultats les plus pertinents sur le sujet à écrire et s'inspirent. D'ailleurs, qui n'a jamais utilisé Google ou un autre moteur de recherche au moins une fois dans leur journée. 

Bons-redacteurs-recherche-google.png

Il faut savoir que plus votre aventure s'enfonce dans les pages de recherche, moins le contenu risque d'être pertinent. Si vous réalisez que vos recherches ne vous mènent nul part, essayez d'autres mots-clés ou sujets.

3. Ils pratiquent leur rapidité

Nous avons tous une tante qui travaillait en secrétariat et qui tapait plus de 150 mots par minute... Même Lucky Luke qui tirait plus vite que son ombre n'aurait pu rivaliser avec elle.

En rédaction, les meilleurs se pratiquent presque chaque jour soit avec l'aide d'un logiciel ou directement dans leurs articles.

Comme notre esprit adore réfléchir rapidement, qu'importe le sujet, il peut être difficile de garder le rythme en rédigeant. Donc, plus vous écrirez rapidement, plus vous serez en mesure de mettre vos idées à l'écrit rapidement. 

D'ailleurs, gardez en tête que ce n'est pas uniquement la vitesse de frappe qui est importante, mais aussi la rapidité de réflexion. Ça demande beaucoup de travail, mais c'est un engagement quotidien qui vous rendra expert. Pour réfléchir rapidement, évitez le multitasking. Cela nuit à votre concentration et à votre capacité à analyser de l'information de manière efficace.

 4. Ils lisent beaucoup

Ici, je ne parle pas de lecture sur internet, mais bien de livres. L'idéal est de lire dans votre langue de rédaction. Une grande majorité d'entre nous écrivons en français, mais lisons du contenu en anglais. Cela à comme effet de modifier notre façon de rédiger en nous laissant influencer par les expressions et les formats plus anglophones, et donc par moment, d'insérer des anglicismes dans nos textes. De plus, lire des livres permet d'étendre son vocabulaire vers d'autres horizons et de mieux formuler ses phrases. 

Parfois, il vaut même mieux sortir ses vieux livres de Molière et de lire un vrai classique. Cependant, si ce n'est vraiment pas dans votre registre, les articles éditoriaux bien écrits peuvent faire l'affaire et vous inspirer convenablement.

Dans mon cas, vous remarquerez que j'écris souvent un peu comme je parle. Dans certains contextes, c'est acceptable et même très pratique. Par contre, un bon rédacteur doit pouvoir adapter son style de rédaction pour faire face à plusieurs types de textes. Quelques fois, les besoins en rédaction seront très techniques et couvriront une industrie où il faut faire plus attention à la façon dont on formule certaines phrases ou concepts.

Il y a donc une polyvalence à aller chercher en lisant plusieurs types de textes et d'écrits. 

 5. Ils se structurent en visualisant

Idéalement, un article devrait s'écrire de façon très structurée : les grands titres, les sous-titres, les idées primaires et secondaires, etc. Bien souvent, les bons rédacteurs ont leur manière personnelle d'écrire et un tel processus n'est parfois pas transférable à une autre personne. Chacun possède sa propre méthodologie et ses façons de fonctionner. 

Au quotidien et avant de se coucher, ils visualisent les tâches à faire et structurent leurs pensées en fonction de celles-ci. La visualisation est très bénéfique au niveau de la mémoire, mais aussi dans l'organisation des idées qui peuvent survenir dans notre tête instantanément.  

6. Ils s'inspirent sur internet

Nous sommes maintenant très loin de l'époque où notre inspiration provenait du tout puissant... En effet, maintenant nous avons recours à l'internet qui, bien honnêtement, répond un peu au même besoin. Blague à part, il est important pour les bons rédacteurs de trouver plusieurs sources d'inspiration à portée de la main.

Si vous écrivez souvent dans le même domaine, allez consulter quotidiennement divers types de contenu sur ce dernier pour bien démarrer la journée. Que ce soit sur les médias sociaux, les moteurs de recherches ou dans une banque d'information, il est primordial de se tenir informé régulièrement de ce qui se passe dans une industrie pour laquelle on rédige.

Cela permet d'écrire des articles d'actualité. Certes, il faut toujours vérifier ses sources avant de publier quoique ce soit sur internet. Faire des recherches deviendra de plus en plus facile et vous trouverez l'information que vous voulez beaucoup plus rapidement. 

 7. Ils s'amusent et font autre chose

Bien que cela ne paraît pas tant que ça lorsqu'on est assis pendant de longues périodes à taper sur un clavier, écrire nécessite énormément d'énergie. Après tout, chaque ligne, chaque phrase et chaque structure de paragraphe demande une nouvelle analyse et une nouvelle décision rédactionnelle.

Dois-je mettre ce sujet-là avant le prochain paragraphe ou après ? Quel sens devrait prendre cette phrase pour la rendre plus fluide?  Est-ce que mon texte est clair et original? Est-ce que j'oublis un élément? Vous voyez le genre?

Au quotidien, les bons rédacteurs essaient de ne pas perdre toute leur énergie sur un seul article ou un seul sujet. Ils dessinent, gribouillent sur de vieux bouts de papier, regardent des vidéos de chats (surtout des chats)... Et ceux qui ont un léger trouble d'attention peuvent voir leur énergie vidée après seulement un court article. C'est pourquoi il est important de prendre le temps de se changer les esprits et de s'amuser un peu entre deux séances de rédaction. 

Ça vient aussi avec la pratique, votre forme physique et votre mental. Le niveau d'énergie que vous avez lors de périodes de rédaction dépendra d'une panoplie de facteurs. 

8. Ils méditent et se vident l'esprit

Que ce soit le soir, le matin ou même les deux, la méditation quotidienne peut grandement améliorer les capacités rédactionnelles.

Écrire, c'est assez difficile. Écrire quelque chose de pertinent, de viral, digne d'un chef-d'oeuvre, ce l'est encore plus. Pas autant que d'ajouter une vis de 5 millimètres avec le Bras canadien, mais tout de même. Le problème avec la rédaction est que les idées n'apparaissent qu'à moitié, les élans d'inspiration restent parfois bloqués et l'esprit ne sait plus où donner de la tête. Pour laisser la voie libre, il faut pouvoir la libérer. 

C'est pourquoi chaque jour, certains rédacteurs méditent pour écrire des articles fluides et remplis de sens.

Essayez ceci:

  • Fermez les yeux
  • Videz votre esprit
  • Visualisez votre objectif ultime (ex: écrire très rapidement)
  • Prenez de grandes respirations et expirations

Cela devrait durer au plus 10 à 15 minutes le temps de relaxer en même temps.

 9. Ils font de l'exercice

Faire du sport est un moyen simple d'avoir plus de focus dans l'accomplissement de vos tâches au quotidien. L'exercice permet d'améliorer l'apport en oxygène au cerveau à travers la circulation sanguine. En donnant de l'air à votre «hamster», il fera tourner sa roulette plus rapidement et de façon plus constante. Cela résultera en une meilleure concentration lorsque vous devez écrire et vous permetra aussi de vous vider l'esprit. C'est aussi un très bon antidépresseur.

Ils font des exercices

Qu'en est-il des exercices? Retournez quelques années en arrière (ou décennies) et repensez aux exercices de grammaire, de ponctuation, de conjugaison et lorsque vous écriviez tout à la main. Les bons rédacteurs le font encore et écrivent de façon manuscrite le plus souvent possible. Comme la main est liée au cerveau par les mouvements et les nerfs, il est plus facile de retenir et d'analyser ce que l'on fait. 

Des sites internet comme le CCDMD sont encore pertinents à utiliser, et ce, même si vous êtes un pro.

10. Ils n'attendent pas les conditions parfaites

Les bons rédacteurs n'ont pas besoin de la marque tendance d'ordinateur, du logiciel dernier cri ou même du meilleur clavier. Écrire est un processus qui peut se faire en toute circonstance et sans restriction.

S'ils n'ont rien à écrire pendant une journée, ils cherchent sur internet d'autres sujets pertinents à traiter et des sources d'inspiration. Ils préparent leurs journées, structurent la prochaine ressource et réécrivent d'anciens articles. Quelqu'un qui attend que toutes les conditions soient idéales avant de commencer à écrire n'est pas optimal dans son processus.  

Finalement, que vous commenciez dans le monde de la rédaction ou que vous soyez un expert, vous devriez faire quelque chose de nouveau chaque jour. Écrire un nouveau texte, couvrir un nouveau sujet et même essayer une nouvelle façon d'écrire... Et très sincèrement, vous n'avez aucune excuse pour ne pas chercher à vous améliorer continuellement. En tant que professionnel, vous devriez en faire une obligation. Il peut parfois être difficile de commencer, mais l'important c'est de le faire!

Par quel conseil voudriez-vous commencez en premier?

Ces articles
pourraient vous intéresser