Êtes-vous au naturel devant la caméra? La réponse de la plupart d’entre nous est non. Ce n’est effectivement pas donné à tout le monde d’être à l’aise quand la lumière rouge s’allume. Malgré tout, plusieurs entreprises empruntent la voie de la vidéo dans leur stratégie de contenu et sont souvent déçues par les résultats. De l’équipement professionnel et une équipe de tournage ne sont malheureusement pas gage de succès garanti.

Il est important de bien préparer la personne qui va parler devant la caméra. Cela peut faire la différence entre une bonne et une mauvaise vidéo. Voici donc 10 erreurs à ne pas faire par le sujet dans vos vidéos éducatives.

marketing-video-erreurs-ne-pas-faire

1. Un sujet tendu et nerveux

Avant de commencer la captation de votre vidéo, assurez-vous que vous êtes détendu et décontracté. Une personne nerveuse ou tendue est facilement perceptible à la caméra. Par conséquent, il sera plus difficile pour l’auditeur de créer un lien de confiance avec vous.

Truc: Avant de commencer à tourner votre vidéo, apprivoisez votre environnement et faites le fou devant la caméra. Quelques petits sauts, des grimaces et des rires vont vous aider à descendre votre niveau de stress.

2. Ne pas sourire

Une personne heureuse est beaucoup plus intéressante et captivante à regarder parler qu’une personne de mauvaise humeur. Esquissez quelques sourires. Ainsi, vous paraîtrez comme une personne sympathique et de confiance. De cette façon, votre auditoire sera plus enclin à croire ce que vous dites.


3. Les mains dans les poches

Vous aurez l’air ennuyé si vous parlez avec les mains dans vos poches. Du même coup, vous serez probablement ennuyant. En vidéo, il est intéressant de voir des gens dynamiques qui semblent avoir du plaisir devant la caméra. Alors, sortez les mains de vos poches et commencez à parler avec vos mains.

4. Avoir un débit trop rapide

Lorsque nous sommes stressés, nous avons tendance à parler trop vite. Tentez de garder un débit assez lent quand vous parlez pour bien vous faire comprendre par votre auditoire. Pour vous donner une idée, essayer de parler juste un peu plus lentement que dans votre vie de tous les jours. Regardez-vous et vous verrez que votre débit est probablement parfait.

De plus, prenez le temps de respirer entre les phrases. Il n’y a pas de mal à prendre une petite pause pour souffler un peu ou prendre une gorgée d’eau. De toute façon, ces séquences peuvent être coupées au montage.

5. Pas d’intonation dans sa voix

Écouter une personne parler avec un ton monotone est assez ennuyant, il est donc impératif d’avoir un ton de voix énergique et dynamique. Si vous êtes fatigué, il est préférable de reporter le tout au lendemain, un sujet avec une voix monotone ne sera pas intéressant pour son auditeur.

6. Improviser devant la caméra

Souvent par faute de temps, certains préfèrent passer devant la caméra sans même s’être préparés. À moins d’être un expert et de connaître son sujet sur le bout de ses doigts, il s’agit d’une erreur. Vous ne serez pas satisfait du résultat, il y aura plusieurs temps d’arrêt et fort à parier qu’il n’y aura pas de suite dans vos idées.

Avant de passer devant la caméra, bien préparer la structure et le verbatim de votre exposé. Quelques jours avant le tournage, lisez votre verbatim à un collègue et demandez-lui son opinion. Par la suite, faites les corrections nécessaires afin que le texte ait l’air le plus naturel possible. Devant la caméra, ce n'est pas grave si vous ne suivez pas votre texte à la lettre. Il se peut fort bien que vous y modifiez quelques mots. Le plus important c’est que vous ayez l’air naturel et à l’aise. 

7. Ne pas avoir de supports visuels

Il peut être long de regarder une personne parler sans images ou supports visuels. Comme tout bon professeur universitaire, il est préférable d’utiliser le concept d’images et de mots afin d’assurer une plus grande rétention de l’information.

Une bonne pratique est de préparer des diapositives expliquant votre sujet en y ajoutant quelques images et des graphiques intéressants . Ces diapositives pourront être ajoutées en postproduction.

8. Avoir du contenu pas intéressant

Ça semble évident, mais du contenu qui semble intéressant pour vous ne l’est pas nécessairement pour votre auditoire. Comme dans vos articles de blogue, assurez-vous que le contenu créé intéressera vos personas. C’est pour eux que vous faites les vidéos, il faut donc choisir des sujets vidéos qui représentent un intérêt pour vos clients idéaux. 

9. Essayer d’en dire trop

Lors de la préparation de votre capsule, assurez-vous de rester concis dans l’élaboration de votre texte. Les gens préfèrent des capsules courtes et bien structurées. De plus, faites bien attention de rester dans les limites de votre sujet. Si vous avez trop de choses à expliquer, c’est peut-être mieux de faire plusieurs capsules.


10. Ne pas regarder la caméra

Lors d’enregistrement de capsule vidéo éducationnelle, il est important que le sujet regarde en tout temps la caméra principale. Vous voulez créer un lien avec la personne qui écoute, si vous regardez ailleurs, elle pensera que vous ne vous adressez pas à elle. Si vous filmez à plus d’une caméra, assurez-vous que votre sujet regarde toujours la même caméra, la principale. Un changement de regard vers une autre caméra va rendre le montage plus complexe et n'est pas nécessaire pour ce type de vidéo.

 

Alors, voici donc 10 erreurs à éviter lors de la production de vos vidéos. Maintenant, nous aimerions connaître les vôtres, faites-nous part de vos erreurs et apprentissages dans les commentaires. Pour plus de trucs sur la technique derrière la production de vos vidéos, lisez l'article: 6 trucs pour créer du contenu vidéo pour votre blogue.

Note d'édition: Cet article avait été publié le 7 janvier 2015 et a été modifié et mis à jour pour offrir des informations et statistiques plus précises.

Ces articles
pourraient vous intéresser